A ne pas manquer
A ne pas manquer : Soirée ArmA III -Tous les Vendredi 20H45 TS -
 
 

Forum Virtual Force

   Le 06/02/16 à 09h43 Citer      

Booster Roquette

Groupe: Utilisateur enregistré

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 495
Lieu: Toulon



Beyond the Mountains - Part II

-= Mission 6 de la campagne Spearhead =-

On y est, Ben Kehlif est notre prisonnier ! November est sur place et requiert votre soutien immédiat !

Important

12 slots jouables (modulable)

Mod(s) requis: ArmA 3 Sync : VF/JG27 Cup + Clients (optionnel)




-= Briefing =-




Renseignements

Heure locale: 06h25

Après une insertion HALO, vous avez pris contact avec Osmani, celui-ci a tout juste eu le temps de vous communiquer la position des Stingers volés puis l'ennemi l'a abattu avant de nous prendre pour cible.

Votre groupe a détruit les Stingers avant de subir un nouvel assaut.

Pendant ce temps, le groupe November subit d'intenses attaques suite à l'arrestation de Ben Kehlif. Echo-5 vient vous récupérer pour vous amener sur site.

Attention aux IED et kamikaze(s) ! Ne tuez pas de civil !!!

Ordres de mission

1) Sécurisez la LZ et attendez echo-5.
2) Renforcez le groupe November.
3) Escortez November et Ben Kehlif jusqu'à la base.

Forces déployées

# Groupe Alpha (joueurs)
# Groupe November (Astreinte Opérationnelle).
# Echo-5 (Hélicoptère de transport).
# Delta-2 (Unités du Régiment d'Hélicoptères des Forces Spéciales).

Situation

Vous avez renforcez November, repousser les attaques et sécurisez notre prisonnier !! Bravo ! Une pensée pour Carl, Echo-5 et certains hommes du groupe November qui sont tombés au champ d'honneur !

pm http://www.virtual-force.fr    
   Le 06/02/16 à 13h51 Citer      

Administrateur

Groupe: =VF= Admin

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 1097
Lieu: La valette du v...
:top :clap
____________________

pm http://virtual-force.fr/    
   Le 07/02/16 à 10h15 Citer      

Booster Bazooka

Groupe: Partenaire

Inscrit le: 25/04/15
Messages: 174
Vidéo sortie :


pm    
   Le 07/02/16 à 11h05 Citer      

Booster Roquette

Groupe: Utilisateur enregistré

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 495
Lieu: Toulon
Super je regarde ça ;)

pm http://www.virtual-force.fr    
   Le 07/02/16 à 12h46 Citer      

Administrateur

Groupe: =VF= Admin

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 1097
Lieu: La valette du v...
Bien joué pour la vidéo et merci. ;)
____________________

pm http://virtual-force.fr/    
   Le 23/02/16 à 16h45 Citer      

Booster Roquette

Groupe: Partenaire

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 292
Lieu: Rennes
Débriefing de la mission n°8 - Samedi 30 octobre 2035 – Trou perdu au Takistan - 0730



Journal d'Anatoli, chirurgien de la section ALPHA.



« Planquez-vous, nom d’un chien !

Ça, c’est le capitaine Shrek qui vient de crier… Et il a raison ! Les balles sifflent à nos oreilles. Ça fait pas dix minutes qu’on a fait sauter les caisses de Stinger que déjà les ostrogoths locaux rappliquent pour nous encercler dans ce foutu village. Je crois qu’ils nous en veulent un peu…

Je reste avec Shrek… Je vois les camarades courir se mettre à l’abri. C’est un peu la panique… J’espère qu’on va pas s’éterniser ici, pour une simple et bonne raison : on commence sérieusement à manquer de munitions dans le coin…

Mes réserves médicales sont aussi quasi à sec…







De manière professionnelle, le périmètre est méticuleusement bouclé… Chaque ouverture d’importance est verrouillée par deux hommes armés. C’est rassurant…

Je me jette au sol au moment où une rafale vient faire sauter des morceaux de mur près de ma tête…







La riposte s’organise… Des rebelles sont signalés au nord de notre position. Aussitôt, calmement, mais sûrement, les gars ouvrent le feu… Je vois trois silhouettes tomber quelques centaines de mètres plus loin…







Pendant ce temps, le capitaine se bat avec sa radio pour contacter Echo-5, notre sauveur… Ouais, bon : c’est un hélico. Vous savez bien que j’aime pas les hélicos et les mecs qui les pilotent. Mais là, je fais pas le malin… Je serais même presque content de le voir rappliquer, du moment que je me tire de ce trou à rat…








Une rafale crépite à ma droite… Je me retourne. C’est Flash dit « le missionnaire » qui vient d’ajuster proprement un type à 20 mètres de ma position, que j’avais pas vu… Oh la boulette… Je sens que je vais me faire secouer les puces. Mais à ma grande surprise, c’est sur ce qu’il reste de ses lunettes « Rébagne » qu’il a l’air de râler. En effet, j’ai bien l’impression qu’il les a bousillées dans la mêlée…

Je m’écarte…

Tout à coup, le bruit caractéristique d’un hélico se fait entendre… Sa silhouette se dessine dans le ciel matinal…

Sauvé ! On va se tirer de là…







L’hélico vient de se poser. De manière ordonnée, chaque petit groupe se replie vers le « chopper » et grimpe à l’intérieur, couvert par ceux qui sont encore en position.







Cépu vient se placer à côté de ma position… Il en a visiblement bavé, et me dit qu’il a refroidi plusieurs types qui tentaient d’infiltrer nos lignes par l’Ouest. Je regarde son arme… Il me dit alors qu’il ne lui reste qu’un demi-chargeur !

Bref : ‘faut pas trainer ici…







Allez ! C’est à notre tour de courir vers l’hélico. L’embarquement se passe bien… Pas de coup de feu pour nous cueillir pendant le sprint… C’est déjà ça…







L’hélico décolle ! ça y est ! On est tiré d’affaire ! Je regarde par le hublot… Le spectacle est désolant. Les cadavres des types qu’on a refroidis gisent sur les toits, dans les rues… Le village est partiellement détruit… Une vraie misère !







C’est comme ça… C’est la guerre…

Shrek et Cépu se lèvent et vont à l’avant de l’appareil. Ils discutent avec un des pilotes. Au bout de 3 minutes, les voilà qui reviennent et se dirigent vers des caisses au fond. Ils nous font signe de récupérer chargeurs et matos médical. Je ne me fais pas prier ! 7 chargeurs et une nouvelle trousse chirurgicale… Je me sens revivre…

L’hélico poursuit sa route.

Je me rassois et repense à tout ce bazar… Tient ! ça me donne faim… Je récupère une ration, l’ouvre, et l’engloutit tellement vite que j’ai même pas pu identifier le rata que j’avalais ! De toute manière, ces trucs gavés de bidules énergisants, c’est une vraie daube ! Je me rappelle, quand je faisais mes classes y’a déjà pas mal de temps, on faisait des concours de gobage de Flamby. C’était fun et on rigolait bien ! Jusqu’au jour où ils ont changé la recette du Flamby et sa texture. Le dernier gars qu’a voulu concourir à ce jeu, ben j’ai été chargé de son autopsie deux heures plus tard. Ça a refroidi tout le monde…

La voix de Shrek me tire de mes pensées…

- Bon les gars ! On rentre pas tout de suite… Le groupe November vient de mettre la main sur Ben Khélif alias « le dentiste ».

Yeah ! Super nouvelle… Fin des ennuis dans le secteur. Ou pas…

- November vient d’envoyer un message SOS… Ils sont sévèrement accrochés par les hommes du dentiste… Visiblement, ça chauffe dur pour eux. Ils sont tombés dans une embuscade, et on va aller les chercher !

Bon, ça, c’est les ennuis qui arrivent à vitesse grand V !

J’ai bien fait de bouffer, moi… Je crois que je vais tenter une petite sieste pour tenter de digérer le « repas » que je viens de faire…







Je sais pas si vous avez remarqué un truc… Dans les bons romans littéraires, c’est quand tout semble aller bien que ça déraille total…

Ben là, c’est ce qu’il s’est passé.

Un « local » (on l’appellera « Ali Narma ») et ses potes pas drôles ont visiblement soustrait quelques missiles Stinger au dépôt avant qu’on vienne tout faire péter. Et là, ils ont eu l’idée géniale de les utiliser contre notre hélico.

Marrant, non ?!? Ben non ! Pas drôle du tout !







C’est qu’il a fait mouche contre toute attente, Ali Narma !

Au moment où je m’allume une clope pour digérer, un choc suivi d’un trou gros comme un tronc d’arbre centenaire vient de ravager l’hélico à bâbord ! Je me retrouve projeté en avant ! Les copains aussi…

Sur le coup, j’ai pas bien compris ce qu’il m’arrivait. Par réflexe, j’ai regardé mon briquet avec des yeux ronds comme des soucoupes, impressionné par ce qu’un modeste briquet « Bique » avait pu faire comme dégâts…

Puis en reprenant mes esprits, j’ai pensé aux Stinger. Et j’ai compris…

L’hélico devient complètement incontrôlable ! La cabine de pilotage n’existe plus ! Tout ce qui était dedans non plus !

Et on tombe… Le feu ravage l’intérieur de l’habitacle… On s’en sortira pas !







Vous croyez aux miracles ? Ben moi, depuis 2 minutes, oui ! Me demandez pas comment, mais malgré une arrivée au sol violente, on a pu se tirer avec un minimum de dommages de cet enfer ! L’hélico a même eu la bonté d’exploser une fois tout le monde dehors !







Alors que je m’éloigne du brasier avec les camarades, je me retourne une dernière fois vers notre seul moyen de sortir vivant de cette zone hostile. Nos ennuis ne font que commencer. Déjà 2 morts : les pilotes…







On se regroupe. Shrek, Cépu et Flash (sans ses lunettes de soleil !) font le point. La bonne nouvelle, c’est qu’on n’est pas très loin du point de ralliement avec November et son colis précieux. La mauvaise, c’est que la zone est entièrement contrôlée par les rebelles takistanais.

Ces derniers viennent d’ailleurs d’ouvrir le feu sur nous. Sans réfléchir, j’ouvre le feu et fonce me mettre à l’abri !







Nous nous mettons vite en position pour répliquer. Déjà, j’ai à m’occuper de 2 blessés légers que je traite sans trop perdre de temps.







A 200 mètres, probablement notre salut : un vieux dépôt pétrochimique désaffecté… Shrek est concentré avec ses jumelles sur cette zone.







Il nous fait alors signe de nous précipiter à l’abri de cette infrastructure providentielle (qui lui permet d’ailleurs de confirmer notre position sur la carte).

On ne se fait pas prier… Tout le monde s’élance vers le site, sous le feu ennemi. Sans dommage.







De notre nouvelle position, nous commençons à reprendre le dessus sur nos assaillants, et les repoussons.







Les combats sont rudes, mais on y parvient ! Ouf ! On va pouvoir commencer à respirer un peu dans le secteur…







Vient alors le silence… Shrek en profite pour contacter November pour leur indiquer notre situation. La leur n’est pas fameuse, d’après ce que je peux entendre. Ils ont perdu leur officier supérieur ainsi que plusieurs hommes, mais tiennent toujours le Dentiste.

Didji, au loin, nous fait des signes… Il vient de trouver quelque chose. Je regarde Shrek qui fait signe à tout le monde d’avancer…







On galope ! C’est un camion ! Une antiquité, mais qui d’après Didji a encore un peu d’essence…

Evidemment, le premier démarrage foire complètement. Le moteur ratatouille une seconde fois… Bon : on ouvre le capot et on nettoie un peu l’engin… Il y a une tonne de poussière. Et il n’y avait pas d’eau dans le radiateur… Deux minutes plus tard, le vénérable camion de fabrication soviétique démarre…







On grimpe tous dedans, trop heureux de ne pas avoir à finir le chemin à pieds ! Par cette chaleur, ce serait de la folie…







La route est complètement défoncée… J’ai le dos en compote au bout de 10 minutes…

Jo, qui conduit le véhicule, suit les instructions de Cépu : direction un petit hameau à 5 minutes devant nous, au sommet d’une petite colline. De là, on devrait avoir un visuel pas trop pourri…







Ah ! ça y est… Nous sortons de la piste pour éviter un champ de mines. Le petit village est visible à un kilomètre devant.







Nous rentrons à vive allure dans le village. Ce dernier est désert, mais offre un point de vue remarquable sur la région. On va pouvoir faire une halte pour faire le point. Et se rafraichir un peu !







Tout le monde débarque des véhicules et investit le village. RAS. Tout est clair. Pas un chat… On prend position de manière à assurer un périmètre défensif cohérent.







Chaque bâtiment est investi… Tout va bien à ce niveau. Rapide et efficace !







Au loin, on entend des coups de feu. Shrek m’indique rapidement quelle est la situation. A 300 mètres devant nous, il y a un village. Derrière ce village, une colline, puis de l’autre côté de celle-ci, devrait se trouver la position de November. A deux kilomètres à vol d’oiseau.

Cool. Un village en contrebas, une colline, puis November. Ça devrait pas être très compliqué.

Sauf que des coups de feu retentissent contre notre position, venant du village en bas de notre position. Crotte de dromadaire séchée !

Shrek ordonne la formation d’un groupe d’assaut ayant pour objectif d’attaquer le village, pendant que le reste du groupe restera en soutien ici…

Déjà, le groupe d’assaut s’élance…







Chacun se prépare, pour essayer d’avoir le meilleur visuel possible sur l’ennemi… Celui-ci est bien planqué dans le village en contrebas.

Plusieurs camarades du groupe de soutien ouvrent le feu histoire de permettre à l’équipe d’assaut d’effectuer sa progression dans les meilleures conditions possibles.







Chaque étage des maisons du village est investi par nos gars… Tout le montre est focalisé sur la provenance des coups de feu.







Là, le capitaine a une idée géniale… Le recours à un drone d’observation. Et ça tombe bien, on a un opérateur drone avec nous !

Ce dernier met en branle rapidement l’appareil ; en moins de 5 minutes, il se retrouve dans les airs à tournoyer au-dessus de nos têtes. L’opérateur l’envoie alors vers le village en contrebas, après avoir vérifié que tout fonctionnait bien.

Et là, la magie du progrès a commencé à opérer : Shrek a pu très vite obtenir un visuel et établir une SITAC précise. Commence alors un véritable travail de coordination entre le capitaine et l’équipe d’assaut.







Au bout de 15 minutes, les coups de feu cessent… On dirait que c’est terminé, en bas. Prudent, je reste planqué…

Un gars de l’équipe d’assaut rapplique dans notre village… Tout est OK en bas.







Shrek ordonne à tout le monde de faire marche vers la position nouvellement conquise plus bas… On s’exécute, l’équipe d’assaut en tête.

En bas, on voit que ça a chauffé… Des traces d’explosion sont visibles sur le site…







A l’abri d’un bâtiment, j’en profite pour recharger mon arme. Non pas que j’ai beaucoup tiré, mais plus pour faire comme les copains, histoire de.







On se regroupe avec l’équipe d’assaut. Shrek fait le point. Encore une colline à gravir, et de l’autre côté, ce sera la position November.

Alors qu’on traverse le village, les corps des rebelles tombés sous nos balles sont visibles un peu partout… Ils ont sacrément dérouillé !







Là, il s’agit de ne pas trainer dans cette cuvette. Rapidement, on s’élance à l’assaut de la pente de la colline…







Le drone est toujours visible au loin… Pendant la progression, Shrek et l’opérateur jettent un œil sur leur écran. RAS, apparemment…

La progression s’organise, méthodique.







Vous savez, le progrès c’est bien… Mais l’instinct, c’est mieux… C’est ce que je me suis dit au moment où, à 20 mètres, des rebelles pas contents sont sortis de leur camouflage et nous ont copieusement arrosés avec leurs pétoires antiques de fabrication soviétique…

Shrek s’est écroulé, derrière un rocher… Plus en avant, 2 gars subissent le même sort…

Bigre ! On va se faire étriller, sans aucun couvert crédible à moins de 100 mètres !







Heureusement, notre réaction ne se fait pas attendre. L’équipe d’assaut s’est plaquée au sol et ouvre un feu nourri sur les assaillants. Nos tirs sont précis… Plus que les leurs…

J’en profite pour remettre Shrek sur pied en le shootant à mort après avoir bandé ses blessures… Le regard qu’il me lance à ce moment-là me faire dire qu’il n’est visiblement pas très stabilisé… Normal avec le cocktail que je lui ai injecté… ‘Faut que je garde un œil sur lui, pendant la prochaine demi-heure…

Les copains me ramènent 2 autres blessés… Je m’en occupe… Pour l’un d’entre eux, Green je crois, ça va être compliqué… Blessure à la tête et aux jambes. J’ai du boulot… Mon petit rocher ressemble à un dépotoir hospitalier… Vous savez, l’endroit où on stocke les déchets après les opérations…

Je vais voir ce que je peux faire. Punaise ! Il pisse le sang, l’animal… J’ai toutes les peines du monde à le stabiliser. J’y parviens cependant tant bien que mal… Pauvre vieux… Pour la cicatrice qu’il va garder sur la partie droite du crâne, je peux rien faire…







Une détonation assourdissante me fait tourner la tête… Le temps de voir notre drone éparpillé en mille morceaux dans le ciel… Encore un coup d’Ali Narma et de ses Stinger… Il commence sérieusement à me chauffer les oreilles ce type-là… Il me donne presqu’envie d’oublier mon serment d’Hippocrate…







On parvient malgré tout à mettre en fuite nos assaillants… Il était temps… J’entends les gars du groupe d’assaut demander des munitions… Je file 4 chargeurs à mes camarades…

On progresse alors prudemment jusqu’au sommet de la colline ; la descente de l’autre côté est tout aussi prudente… Mais RAS… Nous arrivons à l’entrée du village.







Soudain, l’équipe d’assaut se plaque au sol. Par réflexe, j’en fais tout autant…







Droit devant, des hostiles… Ils ne nous ont pas vus. Ils ont l’air de fouiller des carcasses de véhicules calcinés…

Calmement, chacun choisit une cible. Dix secondes plus tard, c’est fini… Plus rien ne bouge devant…







Notre groupe avance de part et d’autre de la rue principale… Ce qu’on découvre nous fout les boules… On vient de tomber sur des éléments de November qui ont été massacrés lors d’une embuscade…

On s’approche prudemment des véhicules pour inspection. Plusieurs corps sont encore là où la mort les a fauchés… On fait silence…

Pauvres bougres…







Un peu plus loin, même spectacle avec un camion et une voiture… Shrek nous fait signe de récupérer les munitions sur les corps… On en aura plus besoin qu’eux !

J’en profite pour donner un coup de main aux copains pour sortir ces gars des véhicules afin de les enterrer rapidement. On fait ça dans un silence terrifiant.







A 100 mètres, 2 gars portant le même uniforme que nous se découvrent… C’est November ! On vient de les trouver… Très vite, on comprend qu’ils ne sont plus que cinq dans l’équipe… Et parmi eux, les menottes aux poignets et le regard sombre… Le Dentiste !







Je m’approche de lui… C’est bien le Dentiste ! Enfin… Un rascal de moins dans ce foutu pays… A condition qu’on puisse l’extraire de cette zone. Et ça, visiblement, c’est pas encore gagné… Le caporal commandant November nous explique en effet que le coin grouille encore de types pas très recommandables qui sont prêts à nous faire la peau…

Bon : le décor est planté.

Je fume une clope… Je regarde Green du coin de l’œil… Il a pas l’air dans un état terrible…







Il a surtout besoin d’un peu de repos. J’en fais part au capitaine, qui me dit de rester en retrait avec lui et les gars de November…

Au bout de dix minutes de pause, notre groupe se remet en marche… Je reste en arrière avec Green qui est incapable de suivre l’allure dans son état… November a pour tâche de contacter l’hélico qui doit venir nous récupérer et de trouver une LZ pour la rescue.

Shrek et le caporal font un test radio pour vérifier que tout fonctionne. ‘Faudrait pas se louper sur un truc aussi stupide qu’une panne radio !







Dix minutes plus tard, je fais route à mon tour avec Green, lentement… On suit les traces du groupe…







Pendant ce temps, Shrek et le reste du groupe repère le reste de la bande de rebelles qui nous a donné du fil à retordre…

Visiblement, il juge qu’il a les moyens de les museler une bonne fois pour toute.

Il envoie trois hommes dans le talweg en bas de la pente, et ordonne aux autres membres du groupe de se placer en position de faire feu…







Avec Green, on continue vers le groupe, sans savoir ce qu’il se passe… Je finis par joindre Shrek qui me dit de faire demi-tour… Il va y avoir du grabuge, et November vient de demander l’évacuation par hélico sur leur position, dans le village.

Je m’exécute avec Green…







Plus loin, les camarades sont prêts à attaquer les rebelles…







Depuis le chemin du retour, vers la LZ, on a entendu la fusillade… ça a été rapide, intense, violent… Puis vint le silence…

J’attends trente secondes… Puis, n’y tenant plus, j’appelle le groupe sur ma radio.

Soulagement… Flash me répond… Tout va bien ! L’accrochage a été meurtrier pour les rebelles… Pas de pertes dans nos rangs…

Je rejoins le village et me dirige vers November…







J’entends le bruit caractéristique d’un hélico en rapprochement. Je jette un œil au Dentiste… Il a une tronche complètement fermée… Il sait ce que ça signifie pour lui, de grimper dans cet hélico…

Ça y est ! Je le vois !







Je prends place à bord… November couvre l’arrivée des camarades…







Tout le groupe prend place à bord… Les copains sont épuisés, ça se voit… Il va nous falloir beaucoup de repos pour éponger ce qu’on a vécu ces dernières 24 heures…

Mais ça me fait plaisir de voir la tête déconfite du Dentiste, devant moi… Fin d’une carrière d’assassin pour ce gus… Probablement va-t-il finir dans une sombre cellule perdue aux mains d’une des sections locale de la CIA…







Nous, on a fait notre boulot… Et on l’a bien fait…

Une fois de plus…

Et on ne s’en tire pas trop mal… Il faut croire qu’on doit avoir une bonne étoile au-dessus de nos têtes…

C’est rassurant de croire ça… ça aide à tenir dans des moments où n’importe qui pourraient péter un fusible… J’allume une clope… Je regarde fixement le Dentiste et lui envoie une longue bouffée de fumée dans la figure…

L’hélico fait maintenant route vers notre base…



____________________
"Salut Boyington... ça roule? Est-ce que tu as peur Boyington? Tu te prépares à sauter à l'eau? Prend soin de toi... Elle est très froide"! (Tomyo Arachi - Les Têtes Brûlées")

pm    
   Le 23/02/16 à 17h06 Citer      

Administrateur

Groupe: =VF= Admin

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 1097
Lieu: La valette du v...
J'adore. :| :| :top :clap :clap
____________________

pm http://virtual-force.fr/    
   Le 23/02/16 à 17h59 Citer      

Booster Bazooka

Groupe: Partenaire

Inscrit le: 25/04/15
Messages: 174
Impressionnant ! Un immense bravo Anatoli, j'ai pas vécut la même mission que toi :lol :clap

pm    
   Le 23/02/16 à 19h37 Citer      

Booster Roquette

Groupe: Utilisateur enregistré

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 495
Lieu: Toulon
AAhhh merci Anat, super débrief ;) Je veux une version "livre" ^^

pm http://www.virtual-force.fr    
   Le 23/02/16 à 20h38 Citer      

Booster Roquette

Groupe: Partenaire

Sexe:
Inscrit le: 10/03/15
Messages: 292
Lieu: Rennes
Rhôôô...

Vous allez me faire rougir... :lol
____________________
"Salut Boyington... ça roule? Est-ce que tu as peur Boyington? Tu te prépares à sauter à l'eau? Prend soin de toi... Elle est très froide"! (Tomyo Arachi - Les Têtes Brûlées")

pm    
   Le 25/02/16 à 11h52 Citer      

Booster Bazooka

Groupe: Partenaire

Sexe:
Inscrit le: 11/03/15
Messages: 215
Lieu: Ile-de-France
Je trouve que le toubib fume un peu trop pour un toubib. Après, il va venir nous dire de ne pas fumer... :p

pm http://jg27.fr    
1 Utilisateur en ligne :: 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne: Aucun membre connecté
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie